La Demande

vinci..t.te.de.femme.-v..1483-Croquis de femme par Leonard de Vinci

« Histoire » éditée en 1998 aux Editions Verdier

Prix du roman France Télévision, 1999. Prix du jury Jean Giono, 1999. Prix des auditeurs de la RTBF, 1999. Prix Flaïano de littérature étrangère, 2001

Sélection pour le Prix du Livre Inter, 1999. Sélection pour le Prix Goncourt et pour la 12ème édition du Prix Goncourt des lycéens, 1999

PRESENTATION

« A la fin de sa vie, sur l’invitation du Roi de France, un maître italien, peintre et architecte, quitte son pays. Accompagné de ses élèves, il fait le voyage jusqu’à la Loire où il aura sa demeure.
On lui donne une servante.
La relation de cette rencontre, en vérité bouleversante, impossible à cerner dans une formule, est le cœur du roman servi par la prose tendue, insidieuse et dense de Michèle DESBORDES qui porte – magistralement – le récit jusqu’à son point d’orgue : la demande. »
(4ème de couverture de l’édition Verdier)

Il s’agit bien sûr de Léonard de Vinci, et du Clos Lucé, même si ce nom et ce lieu ne sont jamais cités, comme si Michèle Desbordes avait voulu rendre son héros (génie de tous les temps) aussi anonyme que son héroïne.
Dans ce roman, deux autres personnages sont essentiels et constamment présents : le temps (heures, saisons, années…) et la Loire (le fleuve et sa lumière « or et gris »). Ils accompagnent la vie de ces personnages proches de la mort, tandis qu’ils s’écoulent – eux – indéfiniment.

CRITIQUES 

Lisez sans attendre ce livre et faites passer le mot. On voudrait susciter assez de confiance pour n’avoir pas à en dire davantage. (…)

(…) Tout le récit de Michèle Desbordes est écrit à la troisième personne – « il », « ils », et « elle » – et à l’imparfait. Les phrases sont longues, ponctuées de virgules plus que de points, pour mieux faire éprouver l’écoulement du temps. Aucune préciosité ou joliesse de style, aucun effet extérieur. Une perspective comme absente, une ligne d’horizon rapprochée. Une présence commune, lancinante, des êtres et des choses en deçà de cette ligne… Des modèles ? le Tolstoï des nouvelles peut-être, Pierre Michon pour le choix des vies invisibles, mais sans l’héroïcité de leur vertu.

Kéchichian, Patrick. Les travaux et les jours : Sur le fil du temps, Michèle Desbordes inscrit une histoire surprenante de beauté et d’humanisme. Le Monde, Le Monde des livres, 15 janvier 1999

 

Michèle Desbordes écrit du silence, du silence avec des mots. Elle dit des gens qui se taisent, elle dit les mots que ces gens ne disent pas, elle dit ce qu’ils ont l’air de dire ou plutôt ce que leur air dit, leur air, leurs yeux, leurs gestes lents, leurs postures immobiles. Elle dit les mots tus, ceux que les gens gardent pour eux. Ils ont le coeur gros sous la toile mais on ne le voit pas battre. Il respire l’air du dedans, il respire la lenteur, le bruissement des tempes. Une lenteur extrême, un temps mort, un temps mort-né, non pas mort, alenti, seulement alenti, comme la cognée des coeurs sous l’emprise du froid, comme s’épuisent les fleuves au lit soudain trop large, ils cachent leur puissance au fond de leurs eaux lourdes. La Loire. (…) 

(…) Michèle Desbordes a écrit par soustraction, par ascèse, par économie, avec l’adresse impossible de celui qui écale un oeuf cru. (…)

(…) Et lorsque le livre est lu, on le retourne comme un sablier pour renverser le temps qu’il emprisonne. 

Harang, Jean-Baptiste. La servante Tassine, une histoire tissée de silence entre une servante et un maître italien du grand siècle : La Demande de Michèle Desbordes. Libération, 11 février 1999.

C’est un livre rare. Précieux… Avec une grâce que seuls détiennent les grands maîtres de l’écrit, voici une romancière qui renouvelle la poésie en prose… Ce livre est une métaphore de la beauté, de l’art et de la vie à deux… Le regard peut transformer le quotidien en oeuvre d’art, encore faut-il savoir le déposer.

Busnel, François. Les silences du regard. Dernières Nouvelle d’Alsace, 15 janvier 1999

Michèle Desbordes n’écrit pas sur la peinture, elle peint avec des mots et compose ce superbe tableau d’automne tardif où n’existent plus que la beauté et la simplicité du geste, de l’observation, que cette complicité sans parole d’une rencontre aux marges de la gloire, de la pauvreté, de la vieillesse.

Gazier, Michèle. L’oeil des femmes. Télérama n° 2557, 13 janvier 1999, p. 60

 

EXTRAITS

page 11 : Ils étaient arrivés par les coteaux, par la route qui après les derniers villages et les vignes rejoignait le fleuve, de loin ils avaient vu les toits gris et la crête des falaises et plus bas entre les saules des pêcheurs sur une barque. Par les sentiers et le petit bois ils avaient longé le fleuve, ils allaient lentement et menaient leurs chevaux au pas, ils regardaient les eaux claires, presque bleues dans le soleil et de l’autre côté du fleuve la plaine immense. C’était un dimanche matin et les cloches sonnaient, joyeuses dans le ciel d’avril, dans le vent frais qui chassait les nuages vers la mer. Des villageois menaient leurs bêtes sur la rive. Derrière, du côté de la Sologne, ils entendaient les aboiements d’une meute.
Ils étaient cinq sur leurs chevaux, le plus jeune avait à peine vingt ans et des boucles jusqu’aux épaules, le plus vieux n’avait pas d’âge, un vieillard peut-être, dont la beauté attirait encore le regard, les yeux clairs dans le visage basané, le corps droit et svelte sous la pelisse de drap brun. Quiconque les aurait observés eût compris qu’ils avaient fait un long voyage… » (…)

(…) Il posait les carnets et fermait les yeux. Ecoutait les bruits de l’été, guettait le vent sur la peau. Le château se ferait ou ne se ferait pas, à Romorantin ou ailleurs, au fond quelle importance, que resterait-il de lui en dehors des trois tableaux qu’il avait sur le dos des mulets emportés jusqu’ici, soir après soir dans les auberges déposés à son chevet enveloppés des linges et des couvertures qui les protégeaient et que parfois d’une main avant de s’endormir il écartait, dégageant la toile qu’il observait à la lumière des chandelles, les visages travaillés à partir de l’ombre, la transparence des chairs, les trois tableaux que personne ne lui avait commandés et qui ne le quittaient plus. (…)

(…) Certains jours de ciel clair, la table était disposée près des fenêtres et ils regardaient l’île plantée de peupliers et tout autour le fleuve si large qu’on aurait dit deux fleuves coulant l’un près de l’autre, l’île s’appelait l’Ile d’Or, à cause de la lumière soir et matin dans l’eau du fleuve. Ou bien il chevauchait une heure ou deux vers Montlouis et Chaumont, il regardait le fleuve, la lumière pâle, irisée, les eaux certains jours presque immobiles, comme arrêtées, prises dans un gris où brillaient des ors légers, insondables, un enfant courait sur le chemin en chantant, d’un pied sur l’autre, chantait, éperdument, seul comptait l’instant, les bonheurs entrevus d’un coup, aussi forts, aussi fous que les bonheurs d’amour.
Au retour un peu avant la ville il descendait de son cheval, détachait la bouteille d’encre accrochée à la selle, assis dans l’herbe il dessinait, l’île et les grèves, plus bas vers le couchant l’endroit où le ciel rejoignait le fleuve, l’horizon pâle lissé par la brume, l’or gris dans le fleuve. Plus tard quand arrivait l’émotion, il ne pouvait savoir si c’était ce qu’il voyait ou la mort que maintenant sans rien dire, chaque soir à la même heure, il sentait venir. (…)

(…) Il l’imaginait près de lui le dernier jour … C’était comme si elle comprenait, assise en face de lui sur le tabouret, à peine tassée par la fatigue, elle le regardait, le soleil éclairait la joue et la tempe, l’oeil luisait dans la lumière qui montait des terrasses, la journée s’achevait, chacune des journées de cet été sans fin, le dernier pensa-t-il, le plus souvent ils se regardaient sans rien dire, c’est à peine s’ils se comprenaient quand ils parlaient. Quand elle tardait à sourire, il se demandait pourquoi. 

page 124 : La mort n’était pas grand-chose, elle en parlait chaque jour quand elle s’asseyait près des fenêtres. Il se dit qu’il attendrait le ciel bleu pour mourir. Que bientôt le ciel serait bleu.  

 
vinci2

Bibliographie

OUVRAGES : La Demande

Becker, Karin. Michèle Desbordes oder Das grauenhagte Warten auf nichts. Dans : Observatoire de l’extrême contemporain : Studien zur französischsprachigen Gegenwartsliteratur, sous la direction de Roswitha Böhm, Stéphanie Bung, Andrea Grewe, pages 381-393. Narr Francke Attempto Verlag GmbH + Co. KG, 2009. Disponible sur : https://books.google.fr/books?id=es1xiDP3Gd0C&pg=PA386&lpg=PA386&dq=le+lit+de+la+mer+mich%C3%A8le+desbordes&source=bl&ots=Ql7HqZblGB&sig=ACfU3U3JlvaI_0B3et_xkGHLz-VoOduceg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiZ5ovigbboAhVyzoUKHUtdADE4MhDoATABegQIChAB#v=onepage&q=le%20lit%20de%20la%20mer%20mich%C3%A8le%20desbordes&f=false

Felici, Marta. Michèle Desbordes e Leonardo da Vinci: La Demande (Capitolo 2 : 2.1 Genesi e natura del testo: Leonardo da Vinci e la servante 2.2 La servante, tra narrazione e fonti e il rapporto con Leonardo 2.3 La pittura e le tracce dei carnets nel testo). Dans : Artisti italiani nella letteratura francese contemporanea: in Michèle Desbordes e Mathias Énard. Roma, Artemide, 2019. Sommaire sur : http://catdir.loc.gov/catdir/toc/cassalini18/4560663.pdf

Gauvin, Brigitte. Comment sont abordés les personnages historiques dans les oeuvres romanesques situées à la Renaissance ?. Provini, Sandra; Bost-Fiévet, Mélanie. Renaissance imaginaire, la réception de la Renaissance dans la culture contemporaine, Classiques Garnier, pp.27-42, 2019, Coll. Rencontres, 419. Série Devenir de la Renaissance française et européenne, 1, 978-2-406-09158-5. ⟨10.15122/isbn.978-2-406-09160-8.p.0027⟩. ⟨hal-02363286⟩. Consultable sur : https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02363286/document

Michel, Jacqueline. Un récit poétique au féminin : La demande de Michèle Desbordes. Dans:  Estudos em Homenagem ao Professor Doutor António Ferreira De Brito. Secçào de Estudos Franceses do Departamento de Estudos Portugueses et de Estudos Romànicos, p. 277-284. Porto, Faculdade de Letras da Universidade do Porto, 2004. Disponible sur :  https://ler.letras.up.pt/uploads/ficheiros/4391.pdf

partiellement dans : https://books.google.fr/books?id=KxFBLQeffZIC&pg=PA277&lpg=PA277&dq=mich%C3%A8le+desbordes&source=bl&ots=D4-5Q0HDrw&sig=ACfU3U1DfrR6Nj1jjEv0fnihn2wQYyrUQQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiu8dLWx9vzAhUOJBoKHdonDBs4ggEQ6AF6BAgDEAM#v=onepage&q=mich%C3%A8le%20desbordes&f=false

NOTICE INCOMPLETE / Paillard, Marie-Christine. La Demande de Michèle Desbordes : Léonard, la Loire et la mort. Dans : Fleuve 00, Le fleuve en prose, p. 421-435 (référence 816 dans : French XX Bibliography : Bibliography for the Study of French Literature, 59 et dans : https://www.fabula.org/rechercher.php?cx=002521762660777107752%3Abbqtm2ziagc&cof=FORID%3A10&ie=UTF-8&q=desbordes+michele

Reid, Martine. Littérature et spectacle. Dans : Femmes et littérature : Une histoire culturelle, Chapitre III : Depuis 1980. Paris, Gallimard, 2020. https://www-cairn-info.ezproxy.univ-orleans.fr/femmes-et-litterature–9782072889707-page-426.htm

Viart, Dominique. Fictions biographiques. Dans : La littérature française au présent, sous la direction de Dominique Viart et Bruno Vercier. Paris, Editions Bordas, 2008. Pages 119-120. Disponible sur : Wiki Poèmes : Essais littéraires (site). https://www.wikipoemes.com/poemes/essais-litteraire/fictions-biographiques9381117.php

En notes, références

Boucheron, Patrick. Dissiper l’aura du nom propre. Dans : Le Roman français contemporain face à l’histoire. Macerata, Quodlibet, 2014. Pages 43-61 (note 31). Mise en ligne 21 novembre 2017. Disponible sur :https://books.openedition.org/quodlibet/128

Paillard, Marie-Christine. Préface. Dans : Admirable tremblement du temps : le vieillir et le créer : études rassemblées par Marie-Christine Paillard, p. 14. Presses Universitaires Blaise Pascal, Centre de Recherches sur les Littératures Modernes et Contemporaines, 2008

Paillard, Marie-Christine. Avant-propos. Dans : Le Roman du peintre : études réunies par Marie-Christine Paillard. Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal, Maison des Sciences de l’Homme, 2008

Rubino, Gianfranco (dir.) ;Viart, Dominique (dir.). Bibliographie sélective. Dans : Le Roman français contemporain face à l’histoire. Macerata, Quodlibet, 2014. Mise en ligne 21 novembre 2017. Disponible sur : https://books.openedition.org/quodlibet/673

JOURNAUX, REVUES : La Demande

Busnel, François. Les silences du regard. Dernières Nouvelle d’Alsace, 15 janvier 1999

Cady, Patrick. Le testament de Léonard. Le Coq héron, 2017 / 4 (n°231), p. 142-145. Disponible sur : https://www-cairn-info.ezproxy.univ-orleans.fr/revue-le-coq-heron-2017-4-page-142.htm

Charles-Roux, Edmonde. La Demande – puisque tel est le titre du livre. La Provence, 31 octobre 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/2014/06/17/la-provence-31-octobre-1999-par-edmonde-charles-roux/

Chinaglia, Antonella. Michèle Desbordes, L’offerta, 2001. Spigoli&Cultur (en ligne), 31 July 2010 ? Disponible sur : Spigoli&Cultur  [archive]

Constant, Caroline. France Télévision. Le service public couronne un roman : interview de Anik Blaise. L’Humanité, mardi 28 novembre 2000. Disponible sur : https://www.humanite.fr/node/237643

Ezine, Jean-Louis. Une renaissance : Un roman de Michèle Desbordes. Le Nouvel Observateur, 7 janvier 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Ferrand, Christine. L’art du silence. Livres hebdo, 8 janvier 1999. Disponible sur: https://editions-verdier.fr/2014/06/17/livres-hebdo-8-janvier-1999-par-christine-ferrand/

Gaignault, Fabrice. Le petit joyau de Michèle Desbordes. Elle, 1er février 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Gazier, Michèle. L’oeil des femmes. Télérama n° 2557, 13 janvier 1999, p. 60. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Harang, Jean-Baptiste. La servante Tassine, une histoire tissée de silence entre une servante et un maître italien du grand siècle : La Demande de Michèle Desbordes. Libération, 11 février 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

et : https://next.liberation.fr/livres/1999/02/11/la-servante-tassine-une-histoire-tissee-de-silence-entre-une-servante-et-un-maitre-italien-du-grand-_264668

Kéchichian, Patrick. La Demande de Michèle Desbordes. Le Monde, 2 juillet 1999. Disponible partiellement sur : https://www.lemonde.fr/archives/article/1999/07/02/la-demande-de-michele-desbordes_3577112_1819218.html

Kéchichian, Patrick. Les travaux et les jours : Sur le fil du temps, Michèle Desbordes inscrit une histoire surprenante de beauté et d’humanisme. Le Monde, 15 janvier 1999

Lebrun, Jean-Claude. Cet art qui exalte l’humain. L’Humanité, 12 mars 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

https://www.humanite.fr/node/202649

Lyon capitale. 3 mars 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Marin La Meslée, Valérie. Verdier : Vingt ans et l’art de prendre son temps. L’Humanité, Cultures et savoirs, jeudi 25 mars 1999. Disponible sur: https://www.humanite.fr/node/203837

Martin, Isabelle. Le Temps, 10 juillet 1999. Disponible sur : https://www.letemps.ch/culture/livres-michele-desbordes-demande

Martinoir, Francine de. La Croix, 21 janvier 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Nicolini, Elisabeth. La Vie, 10 juin 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Preszburger, Any-Claude. La Demande écrite au pinceau. Contact Fnac, mars 1999, p. 20

Rabaudy, Martine de. Le maître et Cendrillon. L’Express, 18 février 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

https://www.lexpress.fr/informations/le-maitre-et-cendrillon_632688.html

Rice-Maximin, Micheline. Entre femmes : Ina, Cyrilia et Renélise racontent Lafcadio Hearn. Présence Africaine, vol. 199-200, no. 1-2, 2019, pp. 45-58. Disponible sur : https://doi-org.ezproxy.univ-orleans.fr/10.3917/presa.199.0045

Sauvage, Christian. Inoubliable et humble servante. Le Journal du dimanche, 3 janvier 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Susbielle, Cendrine de. Virgin mégapresse, février 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

The Economist, 19 juin 1999. Disponible sur : https://editions-verdier.fr/livre/la-demande/

Wallet, Roger. Michèle Desbordes : le dernier pays. Les Années : revue littéraire numérique, 2012, n°10. Disponible sur : http://revuelesannees.blogspot.com/

En notes, références

Noël-Gaudreault, Monique. Comment Marie-Louise Gay a écrit certains de ses livres. Québec français : L’écriture narrative, n° 117, printemps 2000, pages 108-109. Disponible sur : https://www.erudit.org/en/journals/qf/2000-n117-qf1198085/56112ac.pdf

DOCUMENTS AUDIOVISUELS : La Demande

La Demande de Michèle Desbordes. Marguerite Gâteau, lecture de Michèle Sigal. France-Culture, 1999

Les poètes de la Renaissance et une écrivaine, Michèle Desbordes. Avec Guilaine Agnez et Marie-France Jamet. RCF, Vous avez dit culture ?, 22 février 2019. Disponible sur : https://rcf.fr/culture/les-poetes-de-la-renaissance-et-une-ecrivaine-michele-desbordes-0

Petit conseil de lecture d’été par la librairie Labbé de Blois : La Demande. La Nouvelle République.fr : Vidéo, 9 août 2017. https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/video-petit-conseil-de-lecture-d-ete-par-la-librairie-labbe-de-blois

Les musées sont fermés mais leurs portes peuvent s’ouvrir de bien des façons ! Marie-France Jamet. RCF, Vous avez dit culture ?, 19 février 2021. Disponible sur : https://rcf.fr/culture/les-musees-sont-fermees-mais-leurs-portes-peuvent-s-ouvrir-de-bien-des-facons

SITES ET BLOGS : La Demande

Alice-Ange. La demande – Michèle Desbordes. Biblioblog, 26 mars 2010. https://www.biblioblog.fr/post/2010/03/26/La-demande-Michele-Desbordes

Babelio (blog). https://www.babelio.com/livres/Desbordes-La-demande/67159/critiques

Bluetit, Sandrine. Michèle Desbordes, La demande, lu par Lionel Epaillard. Vers autre chose : L’échalier (blog), 28 février 2013. http://versautrechose.fr/blog2/?p=1479

Coline. La Demande. Parfum de livres… parfum d’ailleurs : Forumactif.com, 20 mars 2007. http://parfumdelivres.niceboard.com/t384-michle-desbordes

Cordoliani, Emmanuelle. Hors-série 2 / l’îlot du bureau, 4 septembre 2021. Tiers Livre, l’atelier permanent, l’atelier d’écriture hebdo de Tiers Livre. https://www.tierslivre.net/ateliers/hors-serie-2-lilot-du-bureau/

Delpiano, Rosanna. Michèle Desbordes : La Demande. Brins de lecture (blog), sd.  http://rdelpiano.org/ONPA_Desbordes_html.htm

Devinant, Michelle. La Demande dans l’oeuvre de Michèle Desbordes : intervention pour l’association Guillaume Budé. Décembre 2019. https://wordpress.com/post/lesamisdemicheledesbordes.wordpress.com/790

Fée carabine. La conscience du temps qui s’est enfui : La Demande – Michèle Desbordes. Lecture/Ecriture (blog), sd. Disponible sur : https://www.lecture-ecriture.com/481-La-demande-Mich%C3%A8le-Desbordes

Georges-Lambrichs, Nathalie. Décrire,dit-elle : (In)actualité brûlante, la chronique. Lacan quotidien, n°850 D’écrire, jeudi 18 juillet 2019. Disponible sur : https://lacanquotidien.fr/blog/wp-content/uploads/2019/07/LQ-850-a.pdf

Harfang. Ma lecture du roman : La demande de Michèle Desbordes. Harfang (blog), 19 novembre 2019. http://harfang.vefblog.net/

Jobin, Gilles. Au fil de mes lectures (citations). http://www.gilles-jobin.org/citations/?P=d&au=399

La cause des causeuses, mercredi 10 mai 2006. https://la_cause_des_causeuses.typepad.com/la_cause_des_causeuses_/2006/05/la_demande_de_m.html

La demande Michèle Desbordes. Tours et détours, blog culturel ( Les carnets d’Eimelle), 16 novembre 2014. https://toursetculture.com/2014/11/16/la-demande-michele-desbordes/

La montagne magique (blog). https://lamontagnemagique.wordpress.com/2010/09/26/la-demande-de-michele-desbordes/

Marie H. Le personnage de Tassine dans La Demande de Michèle Desbordes. Docs.school : Recherche et publication de documents : fiche de lecture, 7 juin 2009. Disponible sur abonnement : https://docs.school/philosophie-et-litterature/litterature/fiche-de-lecture/personnage-tassine-demande-michele-desbordes-91213.html

Orosco, Agnès. Michèle Desbordes – La Demande. Convolvulus : Littératures française et francophones (blog), 14 août 2008. http://blogs.ac-amiens.fr/let_convolvulus/index.php?post/2008/08/14Mich%C3%A8le-Desbordes—La-Demande-104

Orphéon Théâtre, Le Cercle littéraire (site), 4 décembre 2015. http://www.orpheon-theatre.org/bibliotheque/litteraire/cercle_litteraire.html

Passion des livres (blog). http://passiondeslivres.over-blog.com/article-543501.html

La rédaction l’a lu : La demande de Michèle Desbordes est le coup de cœur de Payot Librairie en Suisse dans le quoi lire ? On l’a lu (site de critiques et d’informations littéraires), 69. https://www.onlalu.com/livres/poches/la-demande-michele-desbordes-42472/

Sabtaill. La demande, Michèle Desbordes, Gallimard, 2001. Sab’s pleasures. 6 août 2004. https://sabariscon.com/2014/06/08/la-demande-de-michele-desbordes-gallimard-2001/

Sahkti. Le temps qui passe. Critiques libres (blog), 29 juin 2004. http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/5629

Sens critique (blog), 10 juillet 2003. https://www.senscritique.com/livre/La_Demande/461932

Shanidar. Michèle Desbordes : La Demande. Des choses à lire (forum), 18 janvier sd. http://deschosesalire.forumactif.com/t895-michele-desbordes

Trochet, R. A propos de La Demande de Michèle Desbordes. ANR afpa : Notre petit furet, Juin 2011. https://www.retraites-afpa.fr/images/afpa/Petit_FURET/a_propos_de_la_demande.pdf

Sylire (blog), 4 juin 2008. http://www.sylire.com/article-20140126.html

Voix au chapitre (blog). http://www.voixauchapitre.com/archives/2000/desbordes_la_demande.htm

Volkovitch, Michel. Trop sévère avec Desbordes. Journal infime, 1999. Pages d’écriture (site), n°7, mars 2004. http://volkovitch.com/0403.htm#home


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s